Mauritius 2007

16 février 2007

Direction Maurice !!

fl_148

Après de sympathiques examens, et leur fin fêtée comme il se doit néanmoins ;), un peu de détente et, changement de cap, ça faisait bien longtemps !!

10 petits jours de vacances environ loin de l’ensoleillement genevois pour la grisaille mauricienne. A la recherche des cacapigeons ;), de zolis paysages, de repos et de plein de bonnes choses.

Je vais tenter d’actualiser il blog le plus régulièrement possible durant ces 10-2 prochains jours (photos etc…) et ce dès samedi pour les quelques curieux.
Profitez bien des vacances les psychooo ;) et au mois de mars à tlm j’espère ! Y a toujours une ptite place dans la valise Cindy hein ;)).

Posté par igeulzz à 12:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]


18 février 2007

(màj le 18.02 - 10:50) - Bienvenue à Maurice !

Après un périple d'une onzaine d'heures d'avion, au départ de Genève, ayant débuté vendredi dans la soirée, c'est sur les coups de 9h00 ce samedi matin (06h00 Suisse) que Maurice allait enfin accueillir ses quelques nouveaux touristes genevois. Peu de sommeil à vrai dire :) mais vol très plaisant (notamment le miam miam - Cindy tu avais déjà raison :)).

Que de contraste à l'arrivée déjà... La chaleur dans l'avion au sol ne s'est guère estompée en mettant les pieds sur le tarmac de Mahébourg, bien au contraire... Une trentaine de degrés et une chaleur humide alors qu'il n'est même pas 09h00 du matin, heure locale. Un peu pointilleux le passage à la douane mais nous voilà bel et bien dans l'océan indien. Direction le Sud Ouest et Pointe au Piment afin de rejoindre l'hôtel, le temps ainsi de traverser le pays en longueur et d'observer ici un autre contraste. Si Maurice développe des structures touristiques de qualité et offre du rêve à ses clients, la réalité de beaucoup de Mauriciens et leur environnement quotidien semblent largement moins roses. Notre guide, mister Joseph, très sympathique - cela semble plus qu'une constante avec les gens ici, et que c'est appréciable - nous menant sur la côte ouest, présente l'île avec intérêt sans être touristiquement excessif :). Il aborde ainsi les conditions des gens d'ici, en évoquant la politique et les difficultés, une certaine discrimination semble encore régner, bien qu'il ne se plaigne pas non plus. La cohésion entre les différentes communautés expliquerait la fierté de la population au coeur de l'océan indien. Indiens-Bouddhistes, Musulmans, Créoles-Catholiques s'y mélangent, bien que souvent le communalisme soit renforcé, notamment par les arguments politiques... Toujours est-il que la richesse de cette diversité (la langue aussi avec le créole malgré l'anglais et le français) et la gentillesse des gens font qu'on se sent bien, rapidement sur le territoire.

maumap

Les paysages défilent dans ce taxi empruntant l'autoroute mauricienne qui rejoint presque les extrémités de l'île. La conduite à gauche et la manière bien mauricienne - oui je m'arrête sur l'autoroute :) - est de rigueur, alors que les radars manuels (policiers) ou "requins" sont aussi assez extraordinaires, ça change de notre magnifique Genève-Lausanne. La pluie a décidé de nous souhaiter la bienvenue mais ne gâche en rien l'admiration de ce vert omniprésent du paysage et notamment des cannes à sucre, bordant la route. Quelques massifs montagneux - max 800m. hum - sont visibles dont un étrange mont en forme de pouce puis leur Matterhorn - manquait pas que la neige ;) - mais c'est ainsi qu'ils l'appellent apparemment. On traverse la capitale des affaires Port-Louis, bondée la semaine mais passablement délaissée le weekend venu. Epoque du Nouvel-An chinois oblige, la ville sera le théâtre d'une grande fiesta ce dimanche. Pas très loin du Jardin de Pamplemousses, on quitte la grande voie pour se diriger davantage sur la côte, avant d'arriver après une petite heure de transport très agréable. Une histoire du pays, des gens un peu sommaire et des pistes de lieux à voir, dont on avait deja mis une grosse croix dessus (bah oui on n'est pas des touristes quand même).

DSC02109

C'est joli tout ça mais toujours pas vu l'océan finalement. Vu l'opulence naturelle et la chaleur dont on avait plus trop l'habitude, il faut admettre qu'on y avait plus guère penser. Mais en découvrant le lieu de résidence et par là même, l'océan, c'est bouche bée que l'on dépose les bagages. J'ai rarement dû voir ça, en fait jamais :), et en plus il ne fait guère si beau, paraît-il. On se demande ce que cela donne quand le temps est au beau fixe. Il n'a pas fallu attendre longtemps pour faire trempette. Trop tentant et cette température démente... la récompense des heures de voyage est plus que belle :). Les cocktails et les fruits c'est pas mal aussi, va falloir tester plus en détail :). Buffet mauricien en soirée après une journée bien éprouvante quand même. Une fois de plus, sans exagérer, c'est un émerveillement pour les papilles :). J'ai bien pensé au dernier repas chez Cindy avec les ptits beignets d'aubergine, bon je te rassure ils étaient meilleurs :)... Tant de saveurs à goûter pfiou :)... Petit faible pour le riz créole, l'ananas quand même qui a un goût bien plus sucré et prononcé... et gros faible pour les desserts cocos cristallisés, tartes aux fruits et j'en passe. Je pensais écrire en rentrant hier soir à l'hôtel mais la fatigue tenait davantage à ce que j'éteigne le portable ;).

DSC02114

Dodo finalement assez tôt et tard jusqu'à ce matin avec un petit dej sympa devant l'océan et une brève grosse pluie tropicale qui a laissé désormais la place à un soleil mitigé mais présent, la chaleur on en parle pas. "Profitation" de la plage et de l'eau sûrement aujourd'hui, c'est plus conseillé par ailleurs, vu le dimanche de fête, avant de bouger dès demain à travers lou pays pour quelques découvertes sympa !

Bonzour à tous de Maurice !

ps1 : impossible à ajouter des photos pour le moment. Problème avec Blogger, c'est nul, on va y remédier d'ici ce soir :).

ps2 : les Allemands au soleil c'est toujours aussi beau, surtout le premier jour :)

ps3 : je crois avoir croisé des caca pigeons Cindy :). C'est seulement en forme de cacahuète ou ca peut être allongé? Si c'est cela c'est miam :)

DSC02113

Posté par igeulzz à 13:50 - Commentaires [1] - Permalien [#]

19 février 2007

(màj le 20.02 - 22:55) - Port-Louis & ses environs

Après un jour et demi à découvrir les joies du farniente, de l'océan indien et autres spécialités culinaires, il était temps de se déplacer en quête d'autres beautés de Maurice. Cap vers la capitale du pays, Port-Louis, après une escale indispensable plus au Nord-Est au Jardin de Pamplemousses.

DSC02146   DSC02139   DSC02166

DSC02179   DSC02151   DSC02156

Il s'agit d'un des plus beaux jardins tropicaux de l'ile, s'étendant environ sur 25 hectares : la nature dans toute sa diversité. Créé par Mahé de la Bourdonnais, repris plusieurs fois par la suite par la Compagnie des Indes, Pierre Poivre etc...les différents propriétaires ont chacun à leur façon intensifié cette diversité à travers le temps. Ainsi, on recenserait aujourd'hui environ 600 espèces d'arbres dont notamment un grand nombre de palmiers différents. Dès l'entrée, l'attention se perd dans les hauteurs, les couleurs vives rendent béat et les senteurs sont divines. C'est vraiment magnifique : camphriers, palmiers royaux majestueux dans l'avenue Poivre, palmiers Talipots... odeurs de gingembre, cardamone, 4 épices : canelle, girofle, muscade et poivre... je m'étais promis de retenir un maximum de noms, mais il y en avait bien trop :). Le bassin aux lotus vaut le coup d'oeil avec des nelumbo, fleurs sacrées pour les Hindous de couleur blanche ou jaune. L'étang des nénuphars offre ensuite un spectacle étonnant. D'énormes nénuphars, originaires d'Amérique du Sud, faisant environ 2m de diamètre à bords relevés, possédant des "pics" sous l'eau empêchant les poissons de s'en approcher, ornent l'étang de par leurs fleurs blanches à l'éclosion, puis rosissant avant de se fâner... Jolie vue avant de découvrir quelques endroits moins traités et plus sauvages ainsi que les sympathiques tortues regroupées et ondulantes (quel style :)) puis les cerfs. Différents ilôts composent un "grand bassin" rendant le paysage magnifique, le soleil étant de la partie. Après un peu plus d'une heure si agréable pour les mirettes, petit tour dans le chef lieu mauricien, à Port-Louis.

DSC02177   DSC02191

Pause de midi quand nous approchons de la capitale, et le traffic est de mise, comme très souvent aux abords de Port-Louis (merci Louis XV) parait-il... 150'000 habitants sur le total des 1'300'000' animent l'endroit, davantage la journée et la semaine en période de travail... On se rend très vite compte que le centre des affaires prend une place prépondérante, une véritable petite city. Buildings et béton contrastent avec les quartiers beaucoup plus commerciaux et populaires sans oublier quelques restes coloniaux. Une muraille rocheuse, dite montagne du pouce (en raison de sa forme) entoure la cité portuaire. Sous une chaleur étouffante, c'est par la visite du marché central que débute le petit périple Port-Louis. Une nouvelle fois, bonjour les senteurs et les couleurs sur les différents étalages. La fraicheur des produits, et leur goût sont à faire palir nos pauvres produits importés ;o). On veut absolument nous amener au stand des épices... beaucoup de vie et de bruit dans ce capharnaum, situé néanmoins dans une sorte de complexe à deux étages. Les fruits, légumes et autres vivres en bas, les textiles notamment en haut. Dehors, sur les flancs, quelques échoppes bien sympa, dont notre stand aux mille senteurs. En effet, petites boutiques un peu à l'exiguë mais fourmillant de bonnes choses. Cela méritera assurément un petit retour en fin de séjour ;). La ballade continue entre buildings et quartiers des banques - on dirait la Suisse - avant de croiser le bâtiment le plus ancien de l'île : le palais du Gouvernement (siège du Parlement).

DSC02195   DSC02200   DSC02203

DSC02207   DSC02204   DSC02212

Retour plus près du port et son bord. S'étend alors le Caudan Waterfront. "Désir d'ouverture de la capitale sur la mer" dit la brochure. Ici foisonnent boutiques luxueuses (Gucci, Rolex etc.), restaurants de tout type, cinémas... Cette immense zone commerciale pimpée de couleurs et luxure s'est dotée néanmoins depuis plus de 5 ans maintenant d'un musée : le Blue Penny Museum, redonnant un peu d'intérêt à la visite de l'endroit :) malgré les magnifiques points de vue de la cité qu'offre la ballade dans le port. Ce musée tout au bout du Caudan et construit par la Mauritius Commercial Bank présente les célèbres Post Office, soit les premiers timbres-poste mauriciens (datant de 1847). Bâtisse accueillante et riche des dernières technologies, la visite est ainsi agréable et le contenu de cette dernière l'est tout autant. Représentation de maquettes, voiliers anciens et résumés des passages historiques de la colonisation dont l'île fut souvent atrocement touchée alimentent les premières étapes. Le penny vermillon non oblitéré, un des deux seuls exemplaires connus et l'un des 4 exemplaires mondiaux du 2 pence bleu indigo non oblitéré (merci la brochure :)) font l'attraction quelque peu du musée. Ceux-ci portent la mention "Post Office" qui sera remplacée quelques mois plus tard par "Post Paid". Les timbres ne sont disponibles que durant quelques minutes par heure, afin d'assurer leur bon état. Non un grand amateur de timbre mais l'histoire proposée est fort intéressante. Les comparaisons entre le Port-Louis d'aujourd'hui et du temps colonial sont amusantes voir étonnantes. Certains batiments de la place centrale de la capitale n'ont pas subi de modifications, 200 ans plus tard, malgré la bétonisation croissante. Les nombreuses batailles entre les puissances, les premiers courriers, le changement de payeur avec le destinataire laissant enfin le soin à l'expéditeur de payer l'envoi sous la période coloniale, les premiers convois aériens vers Maurice sont explicités dans le détail. Maurice était doté d'un important réseau de chemin de fer (très utilisé pour le courrier) aussi mais qui cessera toute activité. Le naufrage du Saint-Géran et ainsi le fameux roman de Bernardin de St-Pierre : Paul et Virginie animent enfin le Blue Penny Museum, qui donne une bonne idée de l'histoire du pays et de sa capitale, principalement à travers le côté postal.

     DSC02205   DSC02210 

La chaleur est toujours bien présente au sortir du musée. Quelques pas dans le port et ses boutiques avant de rejoindre l'après-midi, touchant bientôt à sa fin, l'hôtel pour une petite baignade bien agréable ;o). Le soleil semble se coucher assez tôt en cette période... déjà vers 18h45, ce qui ne rafraichit en rien l'atmosphère. Le temps reste chaud et humide à Pointe au Piment et dans le Nord Ouest de l'île.

DSC02188   DSC02127   DSC02193

DSC02122   DSC02173   DSC02175

Posté par igeulzz à 14:06 - Commentaires [0] - Permalien [#]

20 février 2007

(màj le 21.02 - 03:50) - Au Nord...

Y avait Trou au Biches, Grand Baie et Cap Malheureux... Après une nuit un peu pluvieuse, un bon ptit déj des plus copieux - on commence à prendre de mauvaises habitudes mais c'est si bon ;o) - devant l'océan indien calmé mais en proie à certains gros nuages menaçants ça et là. Il semble faire un poil moins chaud... On est toujours autour des 30° néanmoins...

DSC02218   DSC02227   DSC02221

Il est décidé d'aller découvrir un peu plus en détail le Nord du Pays : vers Grand Baie puis Cap Malheureux par la côte. Le trajet le long du littoral est vraiment plaisant une fois de plus pour les yeux malgré un temps assez capricieux. Les plages se succèdent dans ce coin du pays alors que défilent les flamboyants, de grands arbres allongés dont la couleur vire au rouge vers novembre-décembre. Assez rapidement, nous arrivons au premier stop : Trou aux Biches, se trouvant à la sortie de la plus grosse bourgade de Triolet. Plus qu'un village, il s'agit d'une succession d'hôtels, bungalows... En effet, le coin semble davantage touristique, bien que seule la plage nous intéresse : une immense plage de lagon s'étirant sur plus d'un kilomètre et sur laquelle nous ne sommes finalement pas entassés les uns sur les autres. Plage publique, celle-ci est beaucoup plus animée et les enfants mauriciens s'en donnent à coeur joie dans un créole intriguant :). Vraie plage de sable, c'est un réel délice ici pour rentrer dans l'élément aquatique. L'eau est d'ailleurs quelque peu plus fraiche, mais cela reste des plus agréables. Les nuages s'amusent avec le soleil jusqu'au milieu d'après-midi, où la pluie décide de donner son avis. Pas le temps de réagir et de sortir de l'eau face au déluge qui s'abat subitement, c'est pas trop grave :). Le ciel toujours plus sombre et les différentes teintes de l'océan s'allient pour donner une impression inquiétante... La pluie dure un poil plus longtemps qu'à l'accoutumée mais la chaleur revient à la charge.

DSC02225   DSC_0172__2_

Suite de la remontée dans le Nord en milieu d'après-midi. Après avoir longé la plage de Mont Choisy, très prisée par les Mauritiens dans leur sorties dominicales ou même en semaine, puis la pointe aux Canonniers, arrivée à Grand Baie. Considérée comme LA station balnéaire de l'île, boutiques luxueuses et restaurants au bord de la route se font la part belle. En effet, quelques magasins non luxueux semblaient intéressants mais le côté St-Trop, on ne l'a guère remarqué, peut-être pas du bon côté de la rade peu importe. Cette dernière est par ailleurs illuminée par la multitude de voiliers et barques colorées. Malheureusement, le temps ne fait pas honneur à l'endroit et c'est une petite pause au sec qui s'impose. La pluie se fait persistante et l'on renonce malheureusement vers les 4 heures à rejoindre Cap Malheureux, à l'Extrême Nord de l'île. Par beau temps, les clichés sont parait-il superbes : la plage et la fameuse Eglise rouge, souvent employée dans les catalogues : Notre-Dame-Auxiliatrice, ce sera pour une autre fois peut-être. Vue les conditions, il est plus sage de regagner l'hôtel, nous permettant enfin de découvrir l'adversaire de Genève-Servette en playoff héhé et de se re relaxer.

DSC02230   DSC02232   DSC02237

Après des buffets mauritiens, chinois, américains, l'Inde était à la carte en cette soirée de mardi... et miam une fois de plus. La pluie s'est bel et bien incrustée cette fois et assez durablement puisque qu'à 5-6 heures du matin là, elle se déchaîne. Gageons que demain matin, enfin tout à l'heure ce sera plus clément car c'est au Sud cette fois que les surprises mauritiennes nous attendent, et il semble y en avoir pas mal ;o).

PS : Somnolant il y a un bon moment, au lieu de terminer ce petit récit, c'est par un agile et trépidant petit être multipattes unicolore que je fus réveillé. Se faufilant à une vitesse remarquable et si peu tape l'oeil, l'essayer c'est assurément l'adopter :). Le petit occidental aimant le confort, n'apprécie guère les insectes, mais les cafards hum. J'ai préféré ainsi rejoindre la réception, afin de terminer tranquillement le compte rendu. On a fait bien pire mais vue la grosseur de morbac le gros morpion, franchement ça calme mais bon j'ai un nouvel ami, tant qu'on est que deux ça va. Et puis sous le lit c'est tellement romantique :).

les insectes sont nos amis
il faut les aimer aussi
comme nous ils ont une âme
comme morbac et moucham

PS 2 : Il est bientôt six heures et le temps est toujours aussi moyen, il pleut moins apparemment - on se dirait à Genève c'est pas juste :) - petite dépression avec le vent qui s'excite. C'est la luminosité à déjà cinq-six heures du matin qui est assez surprenante !

DSC02244

Coucou à tous les lecteurs, apparemment il y en a ;) et bonne journée à Genève :)

Posté par igeulzz à 22:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]

21 février 2007

(16:10) - Temps pluvieux

La pluie, faisant son apparition par intermittence dans l'après-midi de mardi, a décidément choisi de s'établir un poil plus longtemps. La nuit de mercredi fut passablement venteuse et humide. Et l'éclaircie espérée pour le matin ne fut qu'une brève illusion. Ce temps maussade nous a accompagnés durant l'intégralité de la journée et cela continue de plus belle, beaucoup beaucoup de pluie. La température, pour sa part, a de ce fait un poil chuter mais il fait encore très bon et même plus humide. Plages et piscines ne sont inquiétées que par les souffles capricieux du vent, c'est tout de suite moins vivant. La situation est la même sur l'ensemble de l'île. Ainsi, la petite et prometteuse escapade dans le Sud des terres mauriciennes devra être réagendée. Assez rapidement on espère quand même ;-).

DSC02239   DSC02264   DSC02253

Au programme, repos donc principalement, ce n'est pas désagréable non plus, ainsi que quelques mets par ci par là, dont une restauration médittéranéenne ce soir. Le temps d'écrire un peu aussi et d'admirer les chefs d'oeuvre du personnel de l'hôtel. Morbac a malheureusement disparu, mais d'autres compagnons se sont joints à la fête, aux senteurs plus fines :).

En espérant pouvoir vous conter quelques aventures plus intéressantes dès demain, je vous envoie le bonzour mauricien.

Posté par igeulzz à 16:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]


22 février 2007

(màj le 22.02 - 23:50) - Quatre Bornes & Eurêka

La dépression "cyclonique" sévissant sur l'île (depuis mardi après-midi) n'avait pas dit son dernier mot en cette journée de jeudi, pourtant initiée par un soleil et un beau temps retrouvé dans la matinée. Les nuages sont vite revenus pour délivrer dès 13h des pluies généreuses par intermittence. Ceci n'a toutefois pas empêché cette fois de bien pouvoir profiter de ce nouveau jour de plaisir à Maurice.

DSC_0185_marche   DSC02269 

Journée découverte et shopping, il fallait bien faire cette petite halte indispensable ;). Après le marché central de Port-Louis davantage pourvu de fruits, légumes et alimentation, visité en début de semaine, c'est au tour de celui de Quatre Bornes, dans l'Ouest de l'île de nous faire découvrir son immensité et son tout et n'importe quoi... Peu de route à effectuer mais toujours ces satanés bouchons afin de traverser Port-Louis... Le paysage aide allégrement à patienter avant de rejoindre un autre endroit plus citadin et commercial avec Quatre Bornes, apparemment surtout reconnu pour son marché du jeudi et dimanche (un peu de chance, nous n'avions pas fait attention aux jours de marché :)). Grand choix et diversité, on se perd assez vite dans les dédales de ce véritable labyrinthe. Quelques bonnes affaires et des produits de qualité mais beaucoup de choses toutes autant kitsch et très mal imitées! La vie qui émane de cette mini-serre chauffante - on y est très serré et bien au chaud, l'integralité du marché est couvert - est assez sympa, bien que comme partout cela reste un marché avec son brouhaha et tapage légitime : "Attention!! Moins cher que gratuit!" c'est pas mal pour happer les gens :). Les marchands restent agréables et les quelques discussions sur Maurice avec eux sont toujours aussi intéressantes. La gentillesse quasi permanente des gens et leur intérêt - il est évident qu'un touriste c'est attractif mais même - vont probablement manquer en retournant au pays.

DSC02289   DSC_0198_maiiiison_modifi__1   DSC_0207_maison

Après un chouilla plus d'une heure de déambulation dans ce vacarme coloré, décision de profiter des environs et ainsi de voir de plus près un des bâtiments ayant conservé au mieux l'héritage colonial, la maison Eurêka ainsi que ses chutes dans la rivière de Moka. Retour en direction de Port-Louis mais 10km avant à l'Est donc. Après avoir salué de loin l'université plutôt imposante de l'île, on retrouve là une atmosphère plus authentique, la "vieille Maurice". La chaîne de Moka constituée de différentes montagnes dont le Pouce se présentent avant d'arriver à la maison Eurêka, au milieu d'une nature toujours plus verdoyante. Depuis le milieu du 19e, la maison est possession d'une famille de Lorient : Le Clézio, qui seront fondateurs notamment d'un quotidien et d'une usine sucrière indique la brochure. Le domaine a accueilli plusieurs Rois d'Angleterre et en l'occurence la société BMW (probablement Espagne) avait réservé le bas de la demeure pour festoyer et ca avait l'air pas mal. Ainsi, entrée gratuite mais accès limité. L'occasion toutefois, de constater le luxe colonial, de magnifiques mobiliers, bureaux en tamarin avec un parquet bruyant. La maison se visite assez rapidement et nous sommes bien tranquilles en ces lieux... Le jardin, 25 hectares environ, rivalise donc avec le jardin de Pamplemousses et la vue proposée de la demeure au milieu de la végétation luxuriante avec en arrière plan les montagnes n'a pas grand chose à envier. Les fleurs éblouissent de leurs couleurs malgré la pluie qui se mêle aux festivités, tantôt discrète, tantôt déchaînée...

DSC_0205_maiison   DSC02271__2__dodo   DSC02295      

Mais le petit plus de l'endroit est indéniablement l'accès à la rivière Moka et ses cascades. Les bambous sous le vent plient et imitent les crissements d'une porte mal huilée. L'accès à la rivière est assez périlleux, petit chemin assez glissant et boueux au milieu de la verdure et plutôt pentu. On se dirait en pleine aventure :). Mais l'effort sous l'humidité pesante et malgré la méchanceté de quelques moustiques en vaut la chandelle. La vue sur la cascade et la rivière ainsi que sur une partie de la chaîne de Moka est magnifique et intense. Il faut malheureusement remonter et faire chemin inverse, la fatigue va vite nous regagner. Belle visite mais épuisant! Petite ballade au milieu du jardin encore avant d'effectuer quelques emplettes non prévues au programme, c'est la journée qui veut ça en même temps :). Malgré le temps pluvieux en cette fin d'après-midi, on décide de repasser dans la capitale sur notre lancée pour faire quelques provisions et autres, ce qui évitera un nouveau périple avant le départ. L'occasion quelques temps plus tard de découvrir le Jumbo mauritien : un énorme centre commercial mais quel espace et quelle superficie... les magasins suisses pourraient en prendre de la graine... Ce commercial tout beau tout propre (j'ai envie de chanter I'm lost in the supermarket ;)) contraste quand même vilainement avec la condition de bon nombre d'habitants croisés sur les trottoirs auparavant, aux abords du marché central... Un passage éclair dans cette magnificence de la consommation qui met donc fin à la scéance touriste shopping :).

DSC02303   DSC_0233_fleur_bleue   DSC02307   

Esquivant le cocktail onéreux ;)) offert aux résidents de l'hôtel à notre retour, la piscine - bien que sous la pluie - et devant l'océan s'avérait plus attractif, me concernant. Un petit repas plus fin (ici mousseline de coco avec craquant au chocolat agrémenté d'un sirop de café... j'étais obligé de penser à vous notamment les psycho :)) et si appréciable termine un nouveau jour mauricien, passant bien trop vite.

DSC_0246_dessert   DSC02320

Un gros coucou à tous les lecteurs & lectrices !

Posté par igeulzz à 23:50 - Commentaires [0] - Permalien [#]

23 février 2007

(20:40) - Gamède

La météo capricieuse sur l'ensemble de l'île depuis mercredi qui se caractérisait comme dépression puis tempête, s'est accentuée et intensifiée pour devenir hier cyclone tropicale de catégorie 1 et ce matin cyclone tropicale de catégorie 2, nommé joliment Gamède. Le matin et la journée ne furent pas désagréables, même ensoleillé mais très venteux sur Pointe-au-Piment (pas vu grand chose, le repos était de mise me concernant aujourd'hui). La situation dans le plateau et le centre du pays serait, selon certains employés de l'hôtel et habitants de ce centre plus catastrophique avec beaucoup de pluie et des inondations (les pluies ne seraient toutefois pas liées à Gamède). La dépêche d'avertissement cyclonique de ce soir (19h) annonce une sévérité de classe 3 en vigueur sur toute l'île. A 22h, le service météorologique de l'île délivre la présence de Gamède à environ 380km au nord est de Maurice. Gamède est un cyclone assez impressionnant, sa masse nuageuse recouvrirait presque 1000 km de diamètre! Le cyclone se déplacerait à une vitesse plus réduite désormais : 10km/h dans la direction sud-ouest et s'approche donc de l'île, bien qu'il devrait nous frôler en réalité (un changement de trajectoire vers le Sud rapprocherait le centre du cyclone de Maurice). Des conditions de cyclone sont apparemment attendues pour demain avec des rafales s'accentuant jusqu'à 120km/h. Le cyclone s'annonce donc menaçant et la mer sera "grosse" :).

latest14   20070218

Quelques références météorologiques sur internet recensent enfin une activité cyclonique depuis certains jours sur le bassin Sud Ouest de l'océan indien. 3 phénomènes dépressionnaires simultanés animeraient la zone. Cela n'est pas rare et il faut rappeler que nous sommes dans une période favorable à ces situations dans cette endroit du globe. Favio, l'un des 3 arrose abondamment le Mozambique actuellement. Humba est pour sa part une tempête tropicale modérée situé très loin au Est-Nord-Est de la Réunion, alors que Gamède se présente très menaçante pour cette dernière et pour Maurice par la même occasion, se dirigeant vers Madagascar. En effet depuis le début de soirée, les rafales sont assez violentes, la faune un peu dévastée... Il fait toujours aussi chaud, voir trop humide. Il y aurait quelques chances de ressentir plus intensément le cyclone près de nous vers 01h du matin (Heure locale)...On verra ça dans quelques heures maintenant... Le courant nous a lâché à deux reprises, activant une charmante alarme faisant bien sûr hurler les enfants. Gageons que cela ne soit pas trop terrible quand même, mais je peux écrire ces quelques lignes, la preuve que ce n'est pas si horrible pour le moment ;). Les petites bêtes semblent être excitées par la météo de plus. Morbac est revenu hier dans la nuit et l'a finie en rafting dans la cuvette. Les petites araignées gambadent fièrement, avant que des cris d'Asiatique en peignoir (Fabrice c'est pour toi :)) nous surprennent devant une sympathique souris sauvage, ondulant dans le couloir de l'hôtel, mais pas pour très longtemps.

Tout le monde semble replié dans ses abris, le bar ne donne pas signe de vie ce soir pour la première fois (c'est un scandale :)), le service de chambre pour la nuit et demain matin ne semble pas assuré et la tension, l'excitation semblent pointer leur petit nez, malgré la bonne ambiance qui continue de régner néanmoins, mais bien plus discrètement. Le temps dans les prochaines heures décidera du reste...

DSC_0249_1   DSC_0250_2

Petit cliché ci-dessus (droite) quand même, pris par Roch Chief 1, de la magnifique vue offerte sur les coups de 18h, avant que Gamède ne refasse des siennes !

Bon weekend à tous !

Posté par igeulzz à 20:40 - Commentaires [0] - Permalien [#]

24 février 2007

(màj le 25.02 - 00:47) - Un cyclone s'intensifiant...

Communiqué météorologique mauricien de 22h10 : toujours un avertissement de cyclone de classe 3 reste en vigueur pour l'île. Gamède, notre fameux cyclone est désormais à 230km du nord ouest de Maurice, soit toujours plus proche de nous et de Pointe-au-Piment. Sa vitesse reste de 10km/h.

DSC_0271_a_travers_jardin_modifi__1   DSC_0280_houleuh   DSC_0276_pierres_ocean   

Cela ne s'est donc point calmé depuis hier soir, bien au contraire. La journée de samedi fut encore plus rude, avec des rafales bien fortes... on annonçait 120km/h... mais plus ne nous étonnerait guère. Dès le matin, les constructions de l'hôtel ont subi quelques dommages... Le toit d'un restaurant au bord de l'océan a du être consolidé, alors que les jardins se voient toujours plus dévaster. Les sorties sont proscrites et très peu conseillées. La journée s'est donc une nouvelle fois déroulée à l'hôtel. L'océan nous offre des vagues d'une hauteur impressionnante. Tout cela n'a point cessé... Des premières heures jusqu'à cet instant où je vous parle... La vue dehors est toujours aussi impressionnante. On devine la violence de l'océan et la pluie est de la partie accompagnant les palmiers, semblant toujours à deux doigts de la rupture. On ne sait pas si la trajectoire du cyclone était prévue ainsi, mais il semble qu'il se soit rapproché de l'île, du Sud... Les repas furent avancés et servis de 17h à 20h et la sortie dès 20-21h encore moins conseillée. On a testé pour vous et c'est assez terrible, trempé en 2 secondes chrono et pas loin de jouer à Mary Poppins... Mais il fallait bien se nourrir :) ! On s'attend ainsi à la soirée et nuit la plus agitée... En effet, le bruit du cyclone et l'activité extérieure ont rarement été aussi insistants et menaçants. On espère que l'océan restera à sa place, n'étant qu'à plusieurs dizaines de pas de celui-ci ;-) (normalement il ne devrait pas y avoir trop de problème mais bon :)). D'autres moins chanceux ont été inondés par les pluies diluviennes en fin d'après-midi, nous ne sommes pas les plus mal lotis...

DSC_0257_piscine_ocean   DSC_0264_bandes   DSC_0262_palmier_ocean

La situation sur l'île de la Réunion semble aussi davantage paralysante et l'alerte rouge fut décrêtée en milieu de soirée. On craint beaucoup de cette nuit dans l'île voisine et il est plus que conseillé de se cloitrer ici. On ne sait guère si demain matin, la colère de Gamède se sera quelque peu dissipée - cela semble moyennement probable - mais la fin de séjour parait dans ces conditions plus spectaculaire et, malgré cet aspect, son terme en devient plutôt souhaitable. Espérons que lundi soir, Air Mauritius puisse décoller de Mahébourg, car aujourd'hui les îles animées par Gamède ont du cessé toute activité : transport routier, aérien et bien plus...

DSC_0285_cabanette

Salutations cycloniques de Maurice et petit pointage demain de la situation (j'espère :)). La nuit sera longue...

ps : Schade pour GS, dont nous avons quand même pu suivre l'évolution malgré les innombrables déconnexions...

Photos par un reporter qui n'a pas peur de se mouiller : Roch Chief 1 :) !

Posté par igeulzz à 23:30 - Commentaires [0] - Permalien [#]

25 février 2007

(21:58) - Gamède s'éloigne... Dégâts assez importants

On en parle même en France & en Suisse... malheureusement. Gamède a fait souffrir la Réunion, et dans une moindre mesure l'île Maurice. On recense néanmoins un mort dans la capitale Port-Louis et plusieurs blessés en Réunion. La nuit de samedi à dimanche fut en effet très violente dans ces îles de l'océan indien et ici, entre minuit et une heure environ, le bruit était réellement insupportable... on ne voyait guère dehors... C'était peut-être mieux. La force du vent, l'océan déchaîné et la nature bien abîmée ont continué leur rythme de croisière. Heureusement, comme l'indiquait le communiqué météorologique mauricien ce matin, Gamède s'est petit à petit éloigné pour se retrouver à presque 400km de là. L'avertissement cyclonique ici est donc levé. L'alerte rouge est toujours de mise ce soir dans l'île voisine, dont 40'000 personnes seraient privés d'électricité et dont le trafic routier serait perturbé par l'effondremment d'infrastructures importantes.

DSC00338_1   DSC00346_4   DSC00340_3

Ici, on ne connait pas précisément la situation sur l'ensemble de l'île. Apparemment, l'électricité a aussi du faire défaut ici... puisque la Mauritius Broadcasting Corporation (MBC) assurait dans son journal de samedi que 175'000 habitants s'éclaireraient à la bougie. 75% de ceux-ci devraient voir plus clair d'ici ce soir, dimanche.       

L'île est habituée aux cyclones, qui passent pour la plupart en la frôlant. Il se trouve toutefois que Maurice n'avait pas connu pareille situation depuis longtemps. Gamède a changé de direction, contrairement aux previsions initiales, et sa vitesse réduite a entraîné une kyrielle de conséquences néfastes. Selon les quelques sources trouvées sur le site de la MBC, l'agriculture ne serait évidemment pas à la fête. Légumes, cannes à sucre se voient malmener, à l'image aussi de la végétation encombrant les routes et plus grave, endommageant les habitations (le cas ici aussi). Des centres de refuges ont accueilli dès vendredi et samedi les premiers réfugiés, dont les habitats semblaient bien trop vulnérables. Des rafales à 133km/h furent relevées à certains endroits. Les fortes crues et inondations furent par ailleurs notées davantage dans le centre de l'île, notamment à Quatre Bornes. Le seul réel avantage que l'on pourrait retirer du cyclone serait l'augmentation du réservoir en eau (MBC)... Non suffisamment réjouissant.

DSC00347_5   DSC00339_2

La situation s'est donc calmée dès 10h00 ce dimanche, plus d'alerte cyclonique mais des bandes actives associées aux cyclones sont néanmoins à considérer encore avec des vents de près de 120kmh attendus ça et là. Dès la fin d'après-midi, ceux-ci se sont rappelés aux bons souvenirs, et l'océan - qui a donc gagné quelques degrés depuis mercredi augmentant de ce fait son activité - a repris aussi sa tourmente. La situation menaçante de hier soir semble passée et le paroxysme de Gamède par la même occasion. Celui-ci s'est donc éloigné mais les conditions restent peu favorables encore à l'heure actuelle. L'aéroport a repris son activité aujourd'hui bien que celle-ci reste évidemment très partielle. Espérons que demain soir, nous puissions traverser l'île et regagner Mahébourg... puis décoller :). On croise les doigts !

Pas de billet donc sur le Sud ou encore l'île aux Cerfs avec cette deuxième partie de séjour animée par Gamède et ainsi l'invitation à ne pas s'aventurer dehors (jardins, ocean)... La prochaine mise à jour mardi ou mercredi, si tout va bien :), relatera la dernière journée de lundi à Maurice et le retour, avant un dernier passage en revue de cette escapade épique mais bien sympathique.

Dernier coucou depuis Maurice probablement !

Posté par igeulzz à 21:58 - Commentaires [0] - Permalien [#]

26 février 2007

(20:48) - +1 !

Gamède est bien parti mais les conséquences du cyclone sont importantes, comme citées hier déjà. Restent d'importantes rafales et une pluie diluvienne, s'étant abattue notamment en début d'après-midi. Les vagues de l'océan restent toujours aussi belles et impressionnantes... Place à la réaction à Maurice désormais, où l'on se donne une semaine pour tout remettre sur pied, tous les citoyens étant d'ailleurs invités à mettre du leur.

Air_20Mauritius

Pour les touristes, on apprend enfin ce matin que l'aéroport fermé durant 2 jours 1/2 doit faire face à un flux de 210'000 personnes pour sa réouverture... soit 2 fois et demi plus que sa moyenne du mois de janvier ! Ainsi les vacanciers devant rejoindre leur pays déjà samedi ont pu partir dimanche soir et aujourd'hui et ainsi de suite, les vols étant donc reportés d'un petit jour... Ceci étant valable pour nous aussi qui devions rejoindre l'Europe en partant ce soir... Fly Emirates aurait fait venir 2 avions en plus à Mahébourg mais Air Mauritius n'a pû apparemment faire face à la situation (la compagnie devrait prendre en charge la nuit supplémentaire des touristes apparemment).... Nos bagages partis sont donc vite revenus et le stress a pu commencer. Beaucoup de nouveaux touristes arrivant à Maurice pour un fabuleux séjour s'annonçant des plus pluvieux ;) ont mis l'hôtel sold out... Heureusement une petite et dernière chambre a pu nous être gardée... C'est déjà ça, malgré le retard de 24h voir plus, qui dérange les impératifs qui étaient prévus à Genève... Rien a faire, la situation est la même pour tout le monde, il n'y a qu'à patienter après quelques téléphones et un lit ajouté dans l'urgence.

Autant le prendre avec le sourire, mais il faut souligner la gentillesse des employés ici qui rend les choses tellement plus agréables et simples :). C'est donc mercredi dans la journée que ces vacances plutôt mouvementées devraient prendre fin... si tout va bien.

Prochaine note à Genève cette fois j'espère !! Salutations à tous !

Posté par igeulzz à 20:48 - Commentaires [0] - Permalien [#]

28 février 2007

(màj le 22.03 - 02:00) - Mouvementé mais si agréable...

L'escapade mauritienne s'est donc terminée avec 24 heures de bonus, la nature s'étant montrée décidément la plus forte. Difficile de quitter ce petit paradis de l'océan indien malgré des conditions météorologiques pas toujours optimales. Le confort de l'hôtel et la gentillesse des gens en sont pour beaucoup, rendant l'immobilisme dû à Gamède bien moins contraignant. Le voyage du retour semblera bien long et les mines semblent peu enjouées quant à l'idée de retrouver notre bon Vieux-Continent. Las de plus de 10h de vol, le changement à Paris nous a vite remis les pieds sur terre et rappelé la bonhommie occidentale, bon c'est Paris et Charles de Gaulles c'est sûr... De justesse, nous attrapons la correspondance pour Genève, où il fait tout aussi froid avec des gens beaucoup plus normaux néanmoins ;o). A peine le temps d'arriver que le travail attendait déjà, eh oui....

Plein de souvenirs mauriciens resteront bel et bien gravés... notamment d'une première partie de séjour plus chaude et ensoleillée. La douceur de l'océan, la richesse de la faune et de la flore - la ballade au Jardin de Pamplemousse, un des moments les plus agréables -, les contrastes de Port-Louis, les marchés de la capitale et de Quatre Bornes, l'héritage coloniale de Eureka, le lagon de Trou aux Biches et bien sur les bons ptits plats a Pointe au Piment... et j'en oublie...

J'imaginais cette destination relaxante et paradisiaque, ce fut au-delà des espérances. Le gros point positif : l'état d'esprit environnant... Quelque soient les endroits,sourire et bonne humeur sont de mises et non uniquement envers les touristes... Il y a sûrement quelques leçons à tirer, en tout cas cela fait un bien fou. Seul regret, le cyclone nous ayant empêché de découvrir les richesses du Sud notamment ou encore l'île aux Cerfs. Mais qui sait, d'ici quelques années ;o)

Enfin, merci aux curieux qui ont suivi les diverses péripéties durant ces 10 jours ! Quel joyau Cindy :o) !

Posté par igeulzz à 22:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]